English Version Horus Groupe
 

Appui et conseil aux entreprises

Prestations à portée interprofessionnelle

Les prestations d’HORUS-Entreprises ayant un impact direct sur une interprofession ou un groupe d’entreprises d’un même secteur sont la mise au point de mécanismes de régulation d’ordre interprofessionnel dans des filières récemment libéralisées et l’organisation de Rencontres Professionnelles entre entreprises africaines et européennes.

Mécanismes de régulation pour des filières récemment libéralisées

La libéralisation des filières agricoles entraîne de facto la suppression de la fixation administrative du prix de vente des entreprises privatisées et peut se traduire par l’émergence de nouveaux risques, en particulier celui du non-recouvrement des crédits. Les opérateurs d’une filière libéralisée doivent apprendre à négocier entre eux, dans le cadre d’une interprofession balbutiante, sur des aspects très sensibles pour leur activité :

  • Dans le cas de la fixation du prix de cession des matières premières, la négociation est très délicate dans la mesure où il s’agit de concilier des intérêts antagonistes :
    • Le ou les vendeur(s) cherche(nt) à maximiser ses (leurs) recettes et, pour certains produits, peut (peuvent) préférer exporter plutôt que vendre à un transformateur local.
    • Le ou les acheteur(s) cherche(nt) à minimiser le coût d’achat de ce qui peut être son (leur) principal poste de dépenses ; dans les cas les plus extrêmes, le niveau du prix de cession peut conditionner sa (leur) survie.

La gestion du risque crédit est vitale dans des filières, comme le coton, où l’activité d’égrenage est fonction du niveau de la récolte de coton, elle-même fonction de la capacité des producteurs agricoles à obtenir des intrants à crédit. Dans certains pays de la Zone Franc, la libéralisation de la filière coton a fait émerger le risque de non-recouvrement du crédit-intrants octroyé aux agriculteurs, dans la mesure où « l’apporteur de crédit » n’est plus certain de le récupérer lors de l’achat du coton-graine. De nouveaux mécanismes doivent alors être conçus et mis en place.

  • HORUS-Entreprises a élaboré les mécanismes de régulation suivants :
    • Mécanisme de fixation du prix du coton-graine, en Côte d'Ivoire et au Mali ;
    • Mécanisme de fixation du prix du régime de palme, en Côte d'Ivoire ;
    • Mécanisme de fixation du prix de la graine de coton, en Côte d'Ivoire ;
    • Conception et mise en place de la Centrale de Sécurisation des Paiements et du Recouvrement dans le secteur coton au Bénin ;
    • Analyse des risques liés à la gestion du crédit intrant dans la filière coton au Burkina Faso et conception d’un dispositif de centralisation des crédits et des recouvrements.

Rencontres Professionnelles

Ces Rencontres sont organisées à la demande du Centre pour le Développement des Entreprises (CDE – institution dépendant de l’Union Européenne). Elles ont comme finalité d’impulser des courants d’échanges Sud-Nord via la mise en contact de producteurs/exportateurs des pays du Sud et d’utilisateurs/importateurs situés dans l’Union Européenne. Le CDE a confié à HORUS-Entreprises la préparation et l’animation de deux Rencontres Professionnelles sur les fruits et légumes frais ou transformés, en Afrique de l’Ouest et en Afrique Australe.

Dans le cadre de ces prestations, HORUS-Entreprises a :

  • réalisé une étude du marché européen des produits concernés ;
  • contacté les principaux utilisateurs/importateurs européens de ces produits pour les sensibiliser à l’intérêt de telles rencontres ; une quinzaine de responsables européens a participé à chacune de ces deux Rencontres Professionnelles ;
  • animé les Rencontres Professionnelles, en présentant plusieurs exposés issus de son travail d’investigation préparatoire et en alimentant les échanges « bilatéraux » entre les opérateurs africains et européens.